Raynaud_Marie_ID2

AccueilMembres ISEM > Marie Raynaud

Marie Raynaud

Doctorant·e
CNRS

Membre de :

Mon activité

Ma thèse porte sur l’évolution des paysages génomiques de recombinaison chez les animaux. La recombinaison se concentre en points chauds dont le déterminisme de la localisation varie entre taxons selon deux mécanismes principaux. L’un régulé par la protéine PRDM9 et caractérisé par une évolution rapide de la localisation des points chauds, n’est connu que chez certains mammifères. Cette fonction de PRDM9 est-elle ancestrale chez les animaux ? Pour tenter de comprendre l’évolution du déterminisme de la recombinaison, je vais reconstruire les paysages de recombinaison de différentes espèces d’insectes, d’urochordés et de téléostéens, qui possèdent une copie complète du gène PRDM9. En identifiant les points chauds, je vais déterminer leur niveau de conservation à différentes échelles évolutives, en prenant en compte la variation allélique du gène PRDM9. Pour cela, je vais reconstruire des cartes de déséquilibre de liaison à partir de séquences génomiques en utilisant des méthodes de génomique des populations.

Mots-clés :

Recombinaison – Points chauds – Déséquilibre de liaison – Génomique des populations – PRDM9

Directeur·ice(s) de thèse :

L’Institut des Sciences de l’Evolution de Montpellier (ISEM) (Université de Montpellier, CNRS, IRD, EPHE, CIRAD, INRAP) développe des recherches qui portent sur l’origine et la dynamique de la biodiversité, et sur les modalités et les mécanismes de son évolution.