Dcotta Helena_ID

AccueilMembres ISEM > Helena D’Cotta

Helena D’Cotta

Cadre supérieur·e
CIRAD

Membre de :

Mon activité

Chez les téléostéens, en particulier les cichlidés, le sexe est déterminé par une diversité de mécanismes. Le tilapia du Nil possède un système XX/XY mais le sexe est aussi influencé par des facteurs parentaux et la température. J’étudie la coexistence du déterminisme génétique du sexe et des influences de la température sur la différenciation-sexuelle chez cette espèce. Nous recherchons les chromosomes sexuels, les déterminants, et les LGs portant les loci d’inversion du sexe par la température dans les populations naturelles. J’étudie également les mécanismes mis en œuvre lors de l’inversion du sexe par des températures-élevées, conduisant à des individus de phénotypes mâles mais génétiquement femelles XX, en recherchant les gènes impliqués et les modifications épigénétiques dans la différenciation génétique ou induite par la température. Ces recherches ont aussi des implications pratiques en aquaculture, pour contrôler le sexe de manière durable.
Mes autres activités portent sur l’adaptation à la salinité chez un tilapia lagunaire.

Mots-clés :

Détermination du sexe – Différenciation sexuelle – Tilapia – Température – Aquaculture
L’Institut des Sciences de l’Evolution de Montpellier (ISEM) (Université de Montpellier, CNRS, IRD, EPHE, CIRAD, INRAP) développe des recherches qui portent sur l’origine et la dynamique de la biodiversité, et sur les modalités et les mécanismes de son évolution.