ANTOINE_PO2_ID

AccueilMembres ISEM > Pierre-Olivier Antoine

Pierre-Olivier Antoine

Professeur·e
Université de Montpellier

Membre de :

Mon activité

Originellement spécialiste des grands mammifères du Cénozoïque de l’Ancien Monde (surtout rhinocéros : taxonomie, phylogénie et distribution), je travaille également depuis 2003 sur les peuplements mammaliens du Tertiaire d’Amérique du Sud, et plus généralement sur l’évolution et la dynamique des paléo-écosystèmes néotropicaux terrestres et aquatiques au Cénozoïque. Cela m’a permis d’adopter une vision beaucoup plus large de l’évolution, à l’échelle des écosystèmes et en relation étroite avec les forçages abiotiques régionaux et globaux.
Je coordonne une équipe internationale et multidisciplinaire (paléontologues, géologues et biologistes) en Amazonie depuis 2004, dans les Andes depuis 2011 et dans les Caraïbes depuis 2018 (ANR GAARAnti), tout en continuant à valoriser mon expertise sur les rhinocéros fossiles et actuels. Depuis mes débuts, les spécimens fossiles que j’étudie proviennent pour l’essentiel des missions de terrain auxquelles je participe.

Mots-clés :

Paléomammalogie – Systématique – Néotropiques – Paléoécosystèmes – Phylogénie

Responsabilités collectives :

– Directeur-adjoint de l’Institut des Sciences de l’Evolution de Montpellier (UM-CNRS-IRD-EPHE) depuis 2013
– Editeur associé de CR Palevol (2012>), Geobios (2013>), Palaeovertebrata (2013>), European J of Taxonomy (2013>), Ameghiniana (2016>) et J Animal Diversity (2019>)
– Président du Conseil Scientifique de la réserve naturelle nationale géologique de Haute-Provence (RNNGHP) (2020>)
– Membre du Conseil Scientifique de l’Initiative d’Avenir ReColNat
– Membre du Comité Consultatif de la réserve géologique de la Sainte-Victoire (13)
– Responsable de la Commission de Section 36 de l’UM (2013>)
– Responsable de la Licence Sciences de la Terre et de l’Eau de l’UM (LMD4 ; 2014-21)
L’Institut des Sciences de l’Evolution de Montpellier (ISEM) (Université de Montpellier, CNRS, IRD, EPHE, CIRAD, INRAP) développe des recherches qui portent sur l’origine et la dynamique de la biodiversité, et sur les modalités et les mécanismes de son évolution.