Accueil > La recherche > Départements et équipes > Équipe Macroévolution et développement

Équipe Macroévolution et développement

Dans l’équipe Macroévolution et Développement (MaD), nous abordons l’étude de la biodiversité sous l’angle de l’évolution du phénotype à faible ou longue distance évolutive, avec une préférence pour l’étude de l’évolution des mécanismes du développement, chez les vertébrés. Nos groupes d’intérêt et notre complémentarité thématique nous fait collaborer avec l’équipe Phylogénie et Evolution Moléculaire pour les aspects d’évolution du génome liés aux gènes du développement (temps long), mais aussi pour l’analyse des relations phylogénétiques et démographiques de nos groupes d’intérêt (temps court), ainsi qu’avec l’équipe Paléontologie (pour les projets s’intéressant au temps long, et les projets s’intéressant aux variations de cortèges fauniques de l’anthropocène). Notre équipe développe par ailleurs plusieurs outils bioinformatiques et statistiques pour l’analyse des patrons de diversité génomique et phénotypique (environnement R).
Nos groupes biologiques d’intérêt incluent notamment : les poissons cartilagineux pour l’étude de l’évolution des mécanismes du développement à l’origine de la diversité phénotypique du squelette des vertébrés ; les rongeurs pour l’étude de diversification phénotypique associée au commensalisme dans les environnements anthropisés; les félins pour l’étude des changements démographiques des espèces menacées face à l’anthropisation, impliquant des applications en biologie de la conservation.

Coordination :
Maître·sse de conférence

Les membres

Sylvie Agret

Assistant·e ingénieur·e

Amira Azizan

Doctorant·e

Fidji Berio

Doctorant·e

Julien Claude

Maître·sse de conférence

Mélanie Debiais-Thibaud

Maître·sse de conférence

Samuel Ginot

ATER

Nicolas Leurs

Doctorant·e

Camille Martinand-Mari

Chargé·e de recherche

Emmanuel Paradis

Directeur·ice de recherche

L’Institut des Sciences de l’Evolution de Montpellier (ISEM) (Université de Montpellier, CNRS, IRD, EPHE, CIRAD, INRAP) développe des recherches qui portent sur l’origine et la dynamique de la biodiversité, et sur les modalités et les mécanismes de son évolution.