Diagnostic moléculaire

L’étude de la diversité des pathogènes d’aquaculture a conduit au développement d’une nouvelle méthode pour la détection et l’identification des micro-organismes responsables de mortalités dans les élevages de poissons. Cette méthode repose sur la fusion à haute résolution de l’ADN et permet un diagnostic sensible, rapide et à faible coût. Une preuve de concept réalisée sur 19 espèces de mycobactéries a abouti au dépôt de deux brevets et à l’obtention d’un projet de maturation industrielle (2016-2019) financé par le SATT-AxLR. Un partenariat industriel s’est créé avec la société IDVet, qui a signé un contrat de licence exclusive pour l’exploitation d’un des brevets dans le domaine de la santé animale. En parallèle, un logiciel à vocation commerciale (MelTree, dépôt APP en cours) a été créé pour automatiser ces analyses. Le partenariat avec IDVet a récemment été renforcé par l’obtention d’un LabCom « DiagMelt » (2019-2021) visant notamment à commercialiser des kits de diagnostic.