Alvergne Alexandra_ID

AccueilMembres ISEM > Alexandra Alvergne

Alexandra Alvergne

Chargé·e de recherche
CNRS

Membre de :

Mon activité

Mes recherches portent sur la relation entre la reproduction et la santé au sein des populations humaines contemporaines. Récemment, j’ai travaillé sur la dynamique des pratiques contraceptives à l’aide d’approches évolutionnistes.
Mon groupe s’intéresse à l’influence de l’environnement (social, culturel, pathogénique) sur l’expression des traits liés à la reproduction pour mieux comprendre les patrons de variation de l’état de santé.
Les questions en cours d’étude sont les suivantes :
– Pourquoi les femmes arrêtent-elles la contraception (alors qu’elles ne veulent pas d’enfants) ?
– Quel est l’impact des infections sur la santé menstruelle ?
– Quels sont les facteurs qui sous-tendent la diversité de l’âge de la ménopause ?
– Quel est l’impact de la reproduction sur le vieillissement ?
Nous utilisons divers types de données (démographiques, physiologiques, relationnelles, comportementales) provenant de populations contrastées (Royaume-Uni, Inde, Ethiopie, France) afin d’évaluer les dimensions universelles et spécifiques des phénomènes étudiés.

Mots-clés :

Santé publique évolutive – Dynamique de la contraception – Reproduction humaine – Santé des femmes – Évolution culturelle

Responsabilités collectives :

– Editrice pour la revue Evolutionary Human Sciences
L’Institut des Sciences de l’Evolution de Montpellier (ISEM) (Université de Montpellier, CNRS, IRD, EPHE, CIRAD, INRAP) développe des recherches qui portent sur l’origine et la dynamique de la biodiversité, et sur les modalités et les mécanismes de son évolution.