Déséquilibre de liaison vs. hétérozygotie: quantifier la dérive génétique en évolution moléculaire